Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 23:39

bbq-coreen new-colonial dijonDans notre édition du 5 août 2008, nous évoquions la possibilité de manger coréen au "New Colonial", 4 place Barbe, à Dijon (tél : 03.80.58.04.98)... avec des frites en accompagnement ! Quelque cinq années plus tard, la formule du barbecue ("BBQ" pour les intimes) coréen a manifestement séduit les internautes ayant laissé une appréciation sur TripAdvisor. Avis donc aux amateurs !

Le principe du buffet à volonté, autour du plat coréen le plus populaire en Occident (le barbecue à base de viande grillée - boeuf, poulet ou poitrine de porc - avec des légumes en accompagnement), est toujours la garantie d'un franc succès dans notre pays.

C'est visiblement ce qui a séduit ceux qui ont choisi ce plat au "New Colonial", à Dijon : des commentaires homogènes, globalement bons, voire très bons, mettant en avant le caractère convivial du restaurant, dans la tradition de la cuisine familiale, pour un prix de 17 euros (menu tout compris, y compris les peu orthodoxes frites - françaises ou belges ?).

Sur cette base, et dans l'attente des commentaires des lecteurs de ce blog, nous ne pouvons qu'inviter à découvrir le barbecue coréen que propose le "New Colonial", qui offre un cocktail de cuisines du monde.

Source : TripAdvisor (dont photo).

Partager cet article
Repost0
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 18:45

A notre connaissance, il n'y a plus de restaurants exclusivement coréens en Bourgogne. Les amateurs de cuisine coréenne peuvent ainsi se touner vers des restaurants asiatiques proposant des plats coréens. Parmi eux, Hatori - dont le nom est japonais - propose une cuisine japonaise et coréenne à Beaune, qui mérite le détour.

Ouvert en 2010 et situé dans la ZAC Porte de Beaune Rue Buffon, le restaurant Hatori (contact : 03 80 24 51 65) est ainsi décrit sur le site Nautiljon :

"Situé à côté du bowling de Beaune, ce restaurant japonais propose des menus "imposés" variés (avec toujours une soupe, une salade et, souvent, du riz), mais également "à la carte".

Vous retrouverez donc des yakitori, sushi, sashimi et maki divers, mais également des plats variés et des desserts.

Il propose également une livraison".


Toujours selon le site Nautiljon, un commentaire flatteur à l'égard du restaurant Hatori - certes d'un client qui n'est pas habitué à la nourriture asiatique - et conforté par des commentaires très positifs sur le site Trip Advisor, tend à nous inciter à recommander un lieu où, toutefois, le caractère japonais de la cuisine domine (et d'ailleurs décrit exclusivement comme un restaurant japonais par Trip Advisor).

Source : Nautiljon.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 22:03

Korean_pancake-Bindaetteok-04.jpgSi la culture coréenne est déjà connue pour son cinéma, ses arts martiaux ou encore sa culture pop, la cuisine n'en reste pas moins une valeur sûre, comme l'atteste le nombre grandissant de restaurants coréens à Paris et en France. Nous reproduisons ci-après une recette coréenne, celle des crêpes de légumes coréennes ou bindaetteok, telle qu'elle a été proposée par le quotidien régional Le Bien Public dans son édition du 19 juin 2013.
   

Préparation : 10 mn Cuisson : quelques minutes


Ingrédients (pour 4 à 5 personnes) :
300 g de lentilles mondées (lentilles Mungo disponibles en magasin Bio ou asiatiques), rincées 2 fois et trempées dans l’eau pendant une nuit ; 110 g d’eau froide ; 150 g de kimchi (chou fermenté Coréen que l’on trouve dans les magasins d’ingrédients asiatiques) ; 200 g de pousse de soja ; ½ oignon blanc haché ; ½ cuillerée à soupe d’ail haché ; sel fin ; huile végétale (optionnel) ; 40 g de fougères aigle (optionnel mais disponible en magasin de produits asiatiques).


Sauce : 3 cuillères à soupe de sauce soja, 3 cuillères à soupe de vinaigre de riz, 3 cuillères à soupe d’eau.


La petite Astuce
Ajouter des petits piments ou de la cébette ciselée dans la pâte à Bindaetteok.


Dans un blender ou une moulinette, mixer finement les lentilles avec l’eau.

 

Blanchir les pousses de soja 30 secondes dans de l’eau bouillante salée. Rafraîchir à l’eau froide.


Hacher le kimchi et mélanger avec l’oignon, l’ail et les pousses de soja blanchis (que vous pouvez couper en petits morceaux)


Mélanger les ¾ de la garniture avec la purée de lentilles.


Déposer un peu de mélange sur un crêpe party chaud et faire dorer de chaque côté comme une crêpe, ou alors cuire à la poêle avec un peu d’huile et faire dorer de chaque côté.


Servez chaud avec la vinaigrette et un peu de garniture sur le dessus.

Source :  
Le Bien Public 

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 21:42

osaka restaurant-japonais dijonCeux qui chercheront un restaurant coréen à Dijon via le moteur de recherche Google tomberont inévitablement sur cette adresse : restaurant japonais coréen SUSHI YUKI. En réalité, il s'agit bien d'un restaurant japonais qui propose également des plats thaïlandais et cantonais... mais pas coréens.

 

Il fut un temps où la diaspora asiatique en France créait des restaurants "chinois", même lorsque leurs propriétaires venaient du Vietnam, du Cambodge ou du Laos. Puis les mêmes restaurants devinrent vietnamiens, cambodgiens ou laotiens. Il y a eu ensuite une mode des restaurants japonais. Est-ce parce que, aujourd'hui - vague de la K-Pop aidant - la culture coréenne est à la mode, que certains restaurants s'affichent (en partie) coréens ?

 

A Dijon, depuis l'incendie ayant mis fin à l'expérience du restaurant coréen rue de Longvic (dont on trouve encore les traces - nombreuses - sur Internet), quelques établissements proposent des plats coréens, ou réputés tels, comme le "New Colonial".

 

Dans son référencement google, le restaurant japonais Osaka (un nom typiquement nippon), installé 13 rue Musette à Dijon, a repris la dénomination "restaurant coréen". Mais les plats ne sont pas coréens : japonais, bien sûr, thaïlandais et cantonais, mais pas coréens. La page d'accueil du site Internet du restaurant, spécialisé dans la vente à emporter, n'affiche d'ailleurs pas de plats coréens. Si certains plats japonais (comme les suchi) ont leur équivalent dans la cuisine coréenne, cela ne suffit pas à en faire des spécialités coréennes.

 

Si une agglomération comme Dijon atteint une taille suffisante pour qu'un restaurant coréen puisse atteindre un niveau miminum de rentabilité, il faudra donc encore attendre pour voir cette perspective devenir réalité dans l'ancienne capitale des ducs de Bourgogne, qui ambitionne aujourd'hui de devenir une capitale de la gastronomie (française).

 

Voir le site du restaurant Osaka, à Dijon.

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 21:43

En octobre 2009, l'AAFC-Bourgogne soulignait que, contrairement à ce qu'on pouvait lire  sur Internet, le restaurant "Les saveurs du terroir", à Chalon-sur-Saône, non seulement ne proposait pas de plats coréens, mais avait fermé. Toujours soucieuse de faire connaître et partager la culture coréenne en Bourgogne, l'AAFC-Bourgogne a toutefois le plaisir d'indiquer qu'il est possible de découvrir la cuisine du pays du Matin calme à Chalon-sur-Saône, au restaurant Badiane Song.

 

Restaurant asiatique situé 13 rue aux Fèvres, à Chalon-sur-Saône, à proximité des quais, le restaurant Badiane Song est répertorié comme restaurant japonais, thaïlandais, chinois, vietnamien et coréen. Si ce restaurant est d'abord cantonais, il propose donc aussi des spécialités coréennes, pour des menus de l'ordre de 15 à 30 euros. Il existe donc bien deux restaurants asiatiques en Saône-et-Loire où découvrir la cuisine du pays du Matin calme.

 

Les clients ont apprécié le buffet à volonté et l'ambiance, tout en conseillant de réserver et de venir tôt, le renouvellement des plats en cours de soirée étant jugé lent par plusieurs internautes. Dans l'ensemble, les commentaires sont tout à fait élogieux.

 

L'autre restaurant proposant des spécialités coréennes dans le département est Le Lotus bleu, explicitement un restaurant coréen et chinois, situé à Mâcon.

 

Contacts et renseignements pratiques : Badiane Song - 13, rue aux Fèvres - 71 100 Chalon-sur-Saône. Tél : 03.85.93.14.25.

 

Sources : leclubdesbonsvivants, Linternaute, Nautiljon.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 00:14

Si les lieux culturels exclusivement coréens sont rares en Bourgogne, plusieurs espaces permettent de découvrir, plus largement, la culture asiatique. Sur Internet, on trouve notamment mention d'un restaurant, "Les saveurs du terroir", qui proposerait, à Chalon, des plats japonais, vietnamiens et coréens. Là, ce restaurant a fermé...

Son nom n'est pas explicite : "les saveurs du terroir" qu'on peut découvrir dans le restaurant qui porte ce nom alléchant à Chalon-sur-Saône, sont-elles celles de la cuisine française traditionnelle, ou des spécialités japonaises, vietnamiennes et coréennes que le gourmet peut espérer y déguster ? Les informations disponibles à ce sujet sur Internet - notamment à l'adresse
http://www.cuisine-francaise.com/fiche-restaurant-saveurs-du-terroir-chalon-sur-saone.htm - sont contradictoires.

Pour en avoir le coeur net, après un courriel resté sans réponse, l'AAFC-Bourgogne a contacté le restaurant au numéro de téléphone indiqué, pour apprendre que l'établissement avait fermé. Il n'y a donc pas, à notre connaissance, de restaurant coréen à Châlon-sur-Saône. Toujours selon nos informations, en Saône-et-Loire, seul "
Le Lotus bleu", à Mâcon, propose des plats coréens.

Alors même que "Les saveurs du terroir" permettaient des
pré-réservations par Internet, l'absence de mise à jour des pages Internet pose un problème évident d'information puisque, toujours en Bourgogne, on peut chercher en vain à aller dans un "Restaurant coréen" à Dijon. Cet établissement a, lui aussi, fermé ses portes il y a plusieurs années...   
 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:17

La cuisine coréenne est réputée l'une des plus épicées au monde, la capacité à manger épicé apparaissant comme l'un des tests d'intégration du visiteur étranger. La moutarde - et spécialement - la moutarde de Dijon peut ainsi accompagner certains plats coréens, et en particulier les nouilles froides ou naengmyeon, l'une des spécialités de Pyongyang, capitale de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord).

La moutarde de Dijon, moutarde forte obtenue à partir de graines de moutarde, de vinaigre, de sel et d'acide citrique, est un accompagnement habituel des viandes. Elle entre également dans la composition de la sauce mayonnaise (photo et source : wikipedia).

Les qualités de la moutarde de Dijon en font également un excellent accompagnement de certains mets traditionnels coréens, propre à relever les qualités gustatives des plats de l'une des cuisines les plus épicées au monde. En particulier, elle peut être utilisée avec les nouilles froides coréennes, ou naengmyeon, qui mélangent des nouilles coupées en fines tranches, des légumes, et souvent un oeuf ou du boeuf froid. Du vinaigre ou de la moutarde relèvent le goût de ce plat consommé plus particulièrement en hiver, notamment dans les zones les plus froides de la Corée, au Nord de la péninsule.

L'essor des restaurants coréens, y compris en France, offre sans doute de nouveaux horizons pour la moutarde de Dijon.

Sources : AAFC-Bourgogne, wikipédia, mustard-club.

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 21:42

Poursuivant son tour de Bourgogne des espaces culturels coréens en Bourgogne, le comité régional de l'AAFC en Bourgogne a souhaité mettre en lumière "Le Lotus Bleu" qui propose, à Mâcon, de la cuisine chinoise et coréenne.

Son nom sonne comme celui d'une bande dessinée de Hergé : "Le Lotus Bleu" est pourtant un restaurant bien réel, situé 272 quai Lamartine, à Mâcon.

Se classant dans la catégorie cuisine du monde, "Le Lotus Bleu" s'est toutefois d'abord spécialisé dans la cuisine asiatique, et plus particulièrement chinoise et coréenne. Un choix qui rend compte de la proximité non seulement géographique, mais aussi culturelle entre deux des plus anciennes nations asiatiques : la Chine abrite toujours aujourd'hui la plus importante minorité coréenne en dehors de la péninsule.

L'AAFC-Bourgogne invite toutes et tous à découvrir la cuisine coréenne dans l'un des rares restaurants spécialisés dans la région Bourgogne, ne pouvant que relever les commentaires flatteurs des internautes. (Photo : site internet nomao)

Contact et renseignements pratiques : "Le Lotus Bleu" - Tél. : 03 85 38 91 96 - 272, quai Lamartine 71000 MACON. Budget : 15 à 30 euros.  

Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 18:12

Malgré une communauté coréenne assez importante (plus de 100 personnes), Dijon ne compte pas de restaurant coréen. Toutefois, un restaurant dijonnais résiste encore et toujours à l'uniformisation gastronomique en proposant un plat (vous avez bien lu : un plat !) coréen. Menu.

Il s'appelait "Le restaurant coréen", tout simplement, et était le premier restaurant spécialisé dans la gastronomie du pays du Matin calme de la capitale des ducs de Bourgogne. Las, un incendie accidentel, conjugué à des problèmes administratifs, a mis fin à l'aventure du restaurant coréen de Dijon.   


Alors, aucun menu coréen à Dijon ? Pas tout à fait, car un restaurant, le "New Colonial", situé 4 place Barbe (03 80 58 04 98), propose un barbecue coréen, dans une formule bigarrée qui propose - de manière originale - des frites en accompagnement... Avis aux amateurs !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page