Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 19:50

Dans notre édition du 14 février 2016 nous faisions part de la tenue à la Maison des sciences de l'homme de Dijon, fin janvier 2016, du 15e Congrès international sur la mobilité, la culture et le tourisme à l’heure du numérique, initié par le Professeur Cho Namjae de l'Université Hanyang en République de Corée (Corée du Sud). La Maison des sciences de l'homme de Dijon a publié sur son site, le 12 février dernier, un compte rendu de ce congrès, que nous reproduisons ci-après.

Retour sur le congrès « Mobilité, culture et tourisme dans le monde numérique »

Retour sur le congrès « Mobilité, culture et tourisme dans le monde numérique » qui s’est tenu à la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon du 27 au 30 janvier dernier. Il était la 15ème édition du colloque annuel ITAM (Information Technology Application and Management) et s'est déroulé pour la première fois en France, à Dijon. ITAM est un congrès scientifique international contribuant aux échanges entre chercheurs de différents pays et soutenu par la société savante Korea Database Society et l’association International ITAM Society (IITAMS).


Ce congrès a été l’occasion de conforter les points de vue et objets de recherche des chercheurs de l’Université Bourgogne Franche-Comté, et plus largement francophones, à ceux de partenaires universitaires asiatiques (principalement taïwanais et coréens). Il a également été une occasion rare pour les acteurs économiques locaux de se trouver confrontés à une vision internationale de la problématique abordée, d’autant plus prégnante dans notre région et future grande région, pour laquelle les enjeux de tourisme, culture et mobilités à l’ère du numérique sont essentiels à son développement et à son attractivité.

Ce congrès « Mobilité, culture et tourisme dans le monde numérique » a accueilli 80 participants, dont 55 internationaux originaires principalement d’Asie.

A l’issue de ce congrès, quinze étudiants du MBA Global YES (Young Executive Spirit) de l'Université Hanyang à Séoul (Corée), spécialisé sur le « Family Business », du Professeur Cho, ont été accueillis à Dijon. Ces étudiants sont les futurs repreneurs d’entreprises familiales en Corée, désireux de découvrir le fonctionnement d’entreprises françaises – en l’occurrence bourguignonnes – et plus largement curieux d’appréhender au mieux l’économie, l’industrie, la société, la culture et le tourisme du pays visité. Dans ce cadre, Dijon Développement, l'agence de développement économique de la Communauté urbaine du Grand Dijon, a présenté l'économie du Grand Dijon ainsi que le projet de la cité de la gastronomie. Cette délégation a également été accueillie au sein des entreprises locales : Veuve Ambal, Lejay Lagoute et Cycle Lapierre.

La délégation coréenne venue à cette occasion à Dijon a réalisé une donation de logiciels d’unevaleur de plus de 400 000€ au laboratoire d’informatique de l’Université de Bourgogne (Le2i). Il s’agit des logiciels : WISE OLAP (multi dimension data analysis solution) et TIBERO (data management system).

Ce colloque a pu voir le jour grâce à la rencontre du Professeur Namjae Cho qui enseigne à la Hanyang University,
School of Business (Corée) et président de l'association ITAMS et d'Anne-Marie Lebrun, Maître de Conférence HDR ainsi que des membres du Groupe de recherche « Consommation, Loisir et Tourisme Sportifs »du laboratoire SPMS de l'Université de Bourgogne.
Il était co-organisé par la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon et le laboratoire SPMS, en partenariat avec les laboratoires Artheis, LE2I et Cimeos et par l'association internationale ITAM society et l'aide logistique des étudiants de la licence Professionnelle Tourisme et Loisirs sportifs dans le cadre de leur projet tutoré. Il a bénéficié d’un soutien financier de : l’Université de Bourgogne et de la Ville de Dijon.

Contact : sabine.palmer@u-bourgogne.fr

Maison des sciences de l'homme de Dijon

Partager cet article
Repost0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 15:02

Le 28 janvier 2016 s'est tenu le 15e Congrès international sur la mobilité, la culture et le tourisme à l’heure du numérique. Dans l'attente de la publication des résultats de ce congrès, initié par le Professeur Cho Namjae de l'Université Hanyang en République de Corée (Corée du Sud), nous reproduisons ci-après l'annonce de ce congrès sur le site Infos-Dijon, le 22 janvier 2016.

Initié par le Professeur Namjae CHO (Hanyang University, School of Business – Corée), ce congrès international annuel se déroulera pour la première fois en France, à Dijon le 28 janvier prochain.
Soutenu par la société savante Korea Database Society et l’association International ITAM Society (IITAMS), il réunira une centaine de participants et de chercheurs internationaux (Corée, Chine, Chypre, Etats-Unis, Kenya, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Népal, Nouvelle-Zélande, Taïwan, Thaïlande, Turquie).
Ce congrès international est très largement ouvert aux acteurs socio-économiques qui pourront venir assister à la conférence et bénéficier d’un temps d’échanges privilégié avec le Professeur Namjae Cho. Il s’agit d’une occasion unique de venir partager une vision internationale de ces questions, à l’heure de la mise en place de notre future grande région, pour laquelle les enjeux de tourisme, culture et mobilités à l’ère du numérique sont essentiels à son développement et à son attractivité.
Le Professeur Namjae Cho enseigne à la Hanyang University, School of Business (Corée) et est titulaire d’un Ph.D en Management Information System, School of Management of Boston University. Ses recherches portent notamment sur l’innovation et les usages mobiles. Le professeur Namjae Cho a reçu une distinction de son ministère en Corée (Ministry of Knowledge, Science and Future Planning) en 2015 pour l’ensemble de sa contribution à l’éducation, à l’industrie, à la politique internationale du gouvernement, ainsi qu’une distinction du « Livre de l’excellence académique » délivrée par l’Académie Nationale des Sciences de la République de Corée en 2014 pour son livre « Technology Planning and Road Mapping: How the Future is Created » (Sigma Press, Korea, 2014). Le professeur Cho est une personnalité très reconnue dans le monde asiatique, et plus largement à l’international, dans le domaine du management des systèmes d’information.

Inscriptions en ligne obligatoires : http://blog.u-bourgogne.fr/itam

http://infos-dijon.com/?p=384253

Partager cet article
Repost0
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 21:05

A plusieurs reprises, le site de l'AAFC-Bourgogne a évoqué la coopération scolaire entre le lycée agricole de Quetigny- Plombières-les-Dijon et le lycée de Yeojoo, en République de Corée (Corée du Sud) - qui a donné lieu à des visites de jeunes Bourguignons en Corée et de jeunes Coréens en Bourgogne. Un site, celui du Club Corée, raconte cet échanges en photos : nous vous avons reproduit ci-après des photos publiées en octobre 2014, retraçant la ballade de lycéens coréens dans les rues de Dijon. Nous souhaitons une excellente continuation au Club Corée, qui montre aussi l'intérêt des lycéens bourguignons pour la culture coréenne... cours de langue en prime !

Le Club Corée : un site dédié à la coopération entre les lycées de Quetigny et Yeojoo
Le Club Corée : un site dédié à la coopération entre les lycées de Quetigny et Yeojoo
Le Club Corée : un site dédié à la coopération entre les lycées de Quetigny et Yeojoo
Le Club Corée : un site dédié à la coopération entre les lycées de Quetigny et Yeojoo
Le Club Corée : un site dédié à la coopération entre les lycées de Quetigny et Yeojoo
Le Club Corée : un site dédié à la coopération entre les lycées de Quetigny et Yeojoo
Partager cet article
Repost0
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 00:14

Alors que la Corée est devenue l'un des principaux importateurs asiatiques de vins de Bourgogne (à hauteur de plus de 300.000 bouteilles par an) et que des étudiants coréens en oenologie sont formés dans notre région, des modules de formation à distance (e-learning) sur les vins de Bourgogne se sont mis en place dans plusieurs langues... dont le coréen.

15404343534_9c5fc94ed9_n.jpg


Le module de formation, qui comprend des films, des photos à 360°, des témoignages et des quizz, a été enrichi d'une seconde version désormais disponible - depuis fin 2014 - en une application téléchargeable, à partir d'un logiciel à installer (Google Play ou I-Tunes).

Résultat d'une prise de conscience du potentiel oenologique de la Corée, mais aussi du fait que le pays réputé le plus connecté au monde a intégré les formations à distance davantage que la France, plusieurs versions linguistiques sont disponibles : deux langues européennes (français, anglais) et trois langues asiatiques (chinois, japonais et coréen).

Sources :
- site de l'Union interprofessionnelle des vins de Bourgogne (UIVB)
http://www.vins-bourgogne.fr/espace-professionnels/formez-vous,2310,9237.html?%20onclick=%22return%20xt_click%28this,%27C%27,%2714%27,%27bouton_rond_haut%27,%27N%27%29
proposant également d'utiliser le module en coréen
http://elearning.vins-bourgogne.fr/#!/ko/

ou de le télécharger hors connexion
http://elearning.vins-bourgogne.fr/Telechargement_elearning.html#coree
d'y accéder par Google Play
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.bivb.elearning.ko
et sur I-Tunes, toujours en coréen
https://itunes.apple.com/WebObjects/MZStore.woa/wa/viewSoftware?id=923951819&mt=8
- article paru sur le blog de Laurent Gotti "365 jours en Bourgogne"
http://www.laurentgotti.com/2015/12/ce-que-je-sais-vraiment-sur-les-vins-de-bourgogne.html


Partager cet article
Repost0
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 20:10

Dans le cadre d'un partenariat conclu pour trois ans avec le lycée agricole de Yeojoo, dix élèves de seconde, terminale et première année de BTS des lycées agricoles de Quetigny et Plombières-lès-Dijon ont visité la République de Corée (Corée du Sud) pendant deux semaines en novembre 2014. Cet échange faisait suite à la visite en Côte d'Or des élèves coréens, en septembre de cette année.

   
quetigny-deux-semaines-en-coree-du-sud-pour-des-dix-lyceens.jpg

Si la Corée du Sud est d'abord connue pour ses nouvelles technologies, elle a également fortement investi dans la modernisation de son agriculture et a développé un secteur agro-alimentaire dynamique. Ces deux thématiques, ainsi que la défense de l'environnement, figurent au programme de l'échange universitaire entre les établissements de Yeojoo et Quetigny-Plombières.

Dans leur visite en Corée en novembre dernier, les lycéens français étaient accompagnés d'Emmanuel Coutaud, directeur adjoint, et d'une partie de l'équipe enseignante de l'établissement côte-d'orien.

Les cinq élèves de Quatigny avaient été sélectionnés à l'issue de leur participation à un atelier, rejoints par cinq élèves de Plombières. Pour l'avenir, d'autres échanges sont prévus, ainsi que des stages en entreprise, pendant la durée triennale de la convention  (2014-2016).

Source (dont image) : Le Bien Public

http://www.bienpublic.com/edition-dijon-agglo/2014/11/25/quetigny-deux-semaines-en-coree-du-sud-pour-des-dix-lyceens

Partager cet article
Repost0
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 19:58

Fin mai 2014, un accord de partenariat a été conclu entre les lycées agricoles de Quétigny, en Côte d'Or, et de Yeojoo, à 80 kilomètres au Sud-Est de Séoul. Cet accord témoigne d'une complémentarité entre les agricultures et industries agro-alimentaires française et sud-coréenne. Nous reproduisons ci-après l'article paru sur la conclusion de ce partenariat dans l'édition du 20 mai 2014 du quotidien régional Le Bien Public.

un-partenariat-a-ete-signe-entre-le-lycee-agricole-de-queti.jpg
Une délégation du lycée agricole de Quetigny est allée rencontrer ses homologues d’un lycée agricole de Corée du sud pour la signature d’une convention de partenariat.

 

Emmanuel Courtaud, directeur adjoint du lycée agricole Olivier-de-Serres, et Marie Bertrand, enseignante, en charge de la coopération internationale, viennent de se rendre en Corée du sud pour rencontrer la direction d’un lycée agricole situé à Yeojoo, à 80 km au sud-est de Séoul. L’objectif a été centré sur la signature d’une convention de partenariat entre les deux établissements.


Signée entre le directeur du Yeojjoo Collège, Kim Byug-Soon, et Emmanuel Courtaud, cette convention a pour but de mettre en œuvre des échanges d’élèves et d’étudiants pour permettre de découvrir l’enseignement agricole des deux pays, l’agriculture, l’environnement et l’industrie agro-alimentaire.


Un premier échange se fera à l’automne, avec la venue, en septembre, pour deux semaines, d’un groupe de dix élèves et étudiants coréens accompagnés de cinq professeurs. Le voyage en Corée du sud concernant le groupe d’élèves de Quetigny se fera, de son côté, fin octobre 2014.


Par la suite, d’autres actions sont envisagées : accueil de stage en entreprise à l’étranger, la déclinaison en projet de territoire autour de thématiques spécifiques qui pourraient intéresser les milieux professionnels et territoriaux.

Des compétences techniques diversifiées

À retenir de cette délégation, l’extrême qualité d’accueil et une attention bienveillante de la part des Coréens, des différences ­culturelles marquées, avec une véritable découverte autour de l’alimentation de ce pays qui mérite d’être mise ­davantage en lumière.


Quant à l’organisation de l’enseignement agricole, des ressemblances avec celui dispensé dans l’Hexagone sont à noter. Des compétences techniques pour un seul établissement, plus diversifiées que chez nous (arboriculture, agronomie, élevage, horticulture, aménagement paysager), ont été relevées.


Après avoir travaillé avec les homologues coréens, la délégation a pu découvrir l’agriculture locale, la tombe du roi Sejong, un musée dédié au cochon, un village ancien. Le séjour s’est achevé par la visite de quartiers dynamiques de Séoul, (Dongdaemeun, Plaza), ainsi que des sites touristiques.

Source : Le Bien Public 
   

Partager cet article
Repost0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 22:13

S'il n'existe pas aujourd'hui de cours de coréen dans les pôles universitaires en Bourgogne, une autre possibilité d'apprendre le coréen est de suivre des cours à domicile, auprès de résidents coréens en Bourgogne ou de personnes ayant séjourné en Corée. Une annonce a ainsi retenu notre attention, publiée sur le site bourseauxservices.com : un(e) enseignant(e) de français langue étrangère, ayant vécu au Royaume-Uni et en Corée du Sud, propose des cours d'anglais et de coréen à Dijon. Nous reproduisons ci-après son annonce. L'AAFC-Bourgogne peut recevoir toute autre annonce qui lui sera adressée, et est également intéressée par les commentaires et les avis d'internautes ayant répondu aux annonces publiées ou reproduites sur notre site.

A vécu 2 ans au Royaume - Uni et plus que 3 ans en Corée du Sud. A obtenu un certificat de langue coréenne de niveau 6 à l'Université de Konkuk. A 2 ans d'expérience dans les cours de particulier en français à l'étranger. Disponible du lundi au jeudi de 9H à 17H et du vendredi au dimanche toute la journée et le soir. Egalement disponible pendant les vacances scolaires. Peut se déplacer chez l'élève ou peut l'accueillir

 

Pour envoyer un message, se connecter sur le site bourseauxservices.com (catégorie service à domicile).

Partager cet article
Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 23:48

Dans notre édition du 18 octobre 2011, nous présentions le blog "De Dijon à Daejeon" qui retrace le séjour d'un doctorant dijonnais en mathématiques à la KAIST (Korean Advanced Institute of Sciences and Technology), l'une des plus prestigieuses universités sud-coréennes. Nous avions ensuite eu le plaisir de recevoir, le 19 juillet 2012, un message de son auteur, publié sous forme de commentaire, qui nous indiquait avoir été encouragé à reprendre la parution plus régulière d'articles. Pari tenu, pour un blog sans doute parmi les mieux documentés de tous ceux publiés par des "expats" français ou francophones au pays du Matin calme.

 

gyeongbokgung01.jpgPour qui veut mieux comprendre la Corée, le blog "De Dijon Daejeon" donne plus d'un renseignement utile pour qui voudrait, demain, s'expatrier en Corée du Sud. Mais ce blog à part apporte davantage, par le regard neuf et direct de son auteur sur l'actualité politique, économique et social du pays du Matin calme. 

 

Parmi les articles publiés le plus récemment, les enjeux de l'élection présidentielle du 19 décembre 2012, qui a vu la victoire de la conservatrice Park Geun-hye sur une plate-forme plus sociale et plus ouverte aux relations avec le Nord que le programme de son parti : à présent, respectera-t-elle les promesses sur lesquelles elle a été élue ?

 

Mais le blog de Taladris couvre plus largement la République de Corée au-delà des seuls sujets politiques, surmédiatisés en Europe, depuis une présentation des religions (où l'auteur témoigne du prosélytisme des églises en quête de fidèles et d'argent) jusqu'à une approche du phénomène de la K-Pop, amplifié par le succès planétaire du tube Gangnam Style de PSY.

 

Accessible, pertinent, documenté, le blog "De Dijon à Daejeon" est à consommer sans modération par tous ceux qui s'intéressent à la Corée.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 00:01

Au hasard de nos navigations sur Internet, nous avons trouvé l'annonce d'une étudiante coréenne qui cherchait, en septembre 2010, une colocation sur Dijon. Le message laissé, assez touchant de spontanéité, est intéressant en ce qu'il est révélateur de la culture coréenne, mais aussi de la difficulté de nombreux étudiants étrangers - et pas seulement coréens - de rencontrer des Français pour améliorer leur niveau de langue ou, plus largement, mieux connaître leur pays d'accueil.

 

Vu de loin, le message laissé par cette étudiante pourrait ressembler à une annonce publiée sur un site de rencontres. Mais qu'on ne s'y trompe pas : il s'agit bien de la recherche d'une colocatrice (plus que d'un colocataire), tant la cohabitation de deux personnes de sexes opposés qui ne se connaissent pas est encore assez difficile à envisager aujourd'hui en Corée du Sud, même parmi les plus jeunes générations.

 

La culture coréenne est foncièrement collective : comme tout expatrié, un Coréen à l'étranger cherchera d'autant plus naturellement à rencontrer des compatriotes pour l'aider dans ses démarches à accomplir dans le pays d'accueil, et à cet égard un ensemble de structures (associations d'étudiants, associations de résidents coréens ou encore églises) peuvent jouer un rôle essentiel. Mais rester dans une communauté coréenne expatriée ne permet pas de s'intégrer dans le nouveau pays. Une fois la phase d'arrivée terminée, la question de la rencontre des habitants du pays d'accueil est nécessairement posée, ne serait-ce que pour des raisons d'amélioration de la pratique linguistique.

 

La colocation peut alors être une solution appréciée, notamment pour des raisons financières, alors que les Occidentaux tendraient plutôt à préférer les appartements individuels, même de taille très modeste.

 

Dans le cas de notre étudiante coréenne, son message est clair : si l'on passe sur les questions de base (budget, non fumeur), formulées d'ailleurs en termes très généraux (la durée comme le type de logement importent peu), l'essentiel est bien de "trouver une colocation pour faciliter [son] intégration". Et elle se situe du point de vue du colocataire en indiquant son souhait de faire partager la culture coréenne, à commencer par la cuisine, mais aussi en soulignant son expérience de la colocation, ainsi que son expérience passée en ce domaine. Les centres d'intérêts sont bien sûr complétés, les sorties entre amis figurant en bonne place.

 

Le site Internet consulté ne permet pas de conclure pour savoir si la démarche a été couronnée de succès, mais cinq personnes ont consulté l'annonce, ce qui est tout au moins le signe de l'intérêt qu'elle a suscité.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 23:47

Parmi les blogs de Français résidant au pays du Matin calme, "De Dijon à Daejeon" est le récit du séjour d'un doctorant dijonnais en mathématiques à la KAIST (Korean Advanced Institute of Sciences and Technology). Fourmillant d'anecdotes, il donne à découvrir la découverte sympathique de la Corée par un Bourguignon débarqué dans le sacro-saint des nouvelles technologies sud-coréennes, au coeur de la péninsule.

 

gyeongbokgung01.jpgPeu d'anecdotes personnelles au sens strict, mais plutôt le récit de la découverte de la Corée par un étudiant français : "De Dijon à Daejeon" offre un aperçu de la vie d'un expatrié travaillant au sein de l'une des plus prestigieuses universités coréennes, la KAIST, dont il dépeint le charimastique directeur, Suh Nam-pyo, entre volonté d'excellence et scandales liés aux suicides d'étudiants et de professeurs ou encore à la nomination comme Doctor honoris causa d'un créationniste.

 

Taladris - c'est son pseudonyme - se penche sur la découverte de la culture coréenne, tant culinaire que patrimoniale, tout en s'attardant sur les pâtisseries et les viennoiseries de l'enseigne - typiquement sud-coréenne - Paris-Baguette.

 

Reprenant la méthode narrative de la personne extérieure au récit (au fond, on sait peu de choses de Taladris), "De Dijon à Daejeon" est intéressant par ce qu'il donne à connaître de la perception de la culture coréenne par un Occidental.

 

L'AAFC-Bourgogne invite à découvrir le blog "De Dijon à Daejeon", en souhaitant à son auteur une bonne continuation et un excellent séjour en Corée.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page