Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2018 3 27 /06 /juin /2018 13:41

Pour la bonne organisation du sommet entre les présidents Donald Trump et Kim Jong-un, les autorités de Singapour ont fait appel à des ressortissants dont l'un d'entre eux, d'origine sud-coréenne mais venu à Singapour lorsqu'il était enfant, Gim Joo-hyung, a témoigné de son rôle comme interprète dans un article publié par Channel NewsAsia (un autre Coréen de Singapour a aussi été interrogé par les journalistes, Terrence Lee).

Gim Joo-hyung

Gim Joo-hyung

Membre de la police singapourienne, âgé de seulement 25 ans, Gim Joo-hyung a été sollicité comme interprète pendant 7 jours, concernant les mesures de sécurité, en tant que réserviste. Sa première réaction a été de s'interroger sur sa capacité à pouvoir effectuer un travail qu'il n'avait jamais fait auparavant, mais sa famille sud-coréenne l'a convaincu de l'importance d'accepter cette tâche en tant que fils obéissant à ses parents - selon une approche très marquée d'esprit (néo-)confucéen - et pour des raisons patriotiques. Selon Channel NewsAsia,

Il a finalement accepté ce travail après avoir reçu des encouragements de ses parents sud-coréens qui lui ont dit "qu'il était énorme pour eux que leur fils contribue même modestement à ce sommet".

Ayant eu accès à des informations classifiées, Gim a observé que les difficultés avaient été pour lui de deux ordres : linguistique (l'accent du Nord est différent de celui du Sud, le rythme de parole un peu plus rapide selon lui et le vocabulaire est partiellement différent) et culturel (en devant intégrer les hiérarchies et les codes sociaux propres à la République populaire démocratique de Corée). De manière intéressante, il n'a pas fait état d'une quelconque crainte de rencontrer des Nord-Coréens - ce qui est la preuve que, pour les plus jeunes générations de Sud-Coréens, les échanges Nord-Sud qui se sont mis en place depuis le début des années 1990 ont dissipé des peurs nettement ancrées chez leurs parents - du fait notamment de l'éducation. On relève également que l'intercompréhension a été manifestement élevée - alors qu'une légende tenace voudrait que les Nord et les sud-Coréens aient des difficultés à ses comprendre.

Gim Joo-hyung avoue avoir été agréablement surpris par le fait que ses interlocuteurs n'ont pas montré d'hostilité (mais de la surprise) - et même plutôt au contraire de l'empathie - au fait qu'il parle coréen

Les plus hauts placés m'ont dit "Eh, vous parlez tout à fait bien coréen". J'ai dit "Oui, j'ai du sang coréen dans mes veines", en ajoutant "Je n'ai pas dit que j'étais fondamentalement 'Sud-Coréen et ils ont été à l'aise avec cela".

Ayant créé progressivement une relation de confiance, soulignant la gentillesse de ses interlocuteurs nord-coréens, Gim Joo-hyung a été flatté et ému qu'ils l'aient invité à venir à Pyongyang, pour découvrir notamment sa spécialité de nouilles froides.

Source :

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Association d'amitié franco-coréenne
  • : Comité Bourgogne-Franche-Comté
  • Contact

Traduction automatique

French to Albanian  French to Arabic  French to Bulgarian  French to Chinese (Simplified)  French to Croatian  French to Czech  French to Danish

French to Dutch  French to English  French to Estonian  French to Finnish  French to German  French to Greek  French to Hebrew

French to Hindi  French to Hungarian  French to Indonesian  French to Italian  French to Japanese   French to Latvian  French to Lithuanian

French to Norwegian  French to Polish  French to Portuguese  French to Romanian  French to Russian  French to Serbian  French to Slovak

French to Slovene  French to Spanish  French to Swedish  French to Thai  French to Turkish  French to Ukrainian  French to Vietnamese

Attention !
Une traduction automatique
peut contenir des erreurs...

Recherche

Visiteurs

outils webmaster
Locations of visitors to this page